TPS RAID 7

repos – Dimanche 19 mars

Journée super cool – le matin je fais une brève sortie avec Fabien et Thomas , un poil au dessus du Col des Oulettes – avant qu’ils redescendent au Pont d’Espagne .

En fin d’après-midi – arrivée aux Oulettes de la nouvelle équipe qui nous accompagnera sur le Raid 7 :
– Gerard qui revient pour les 2 dernières semaines
– Nico et Sophie — qui fêtent en montagne leur 10 années de vie d’amoureux
– Marion et son frère Antoine – la première pour 2 semaines ( peut être ) et le second pour une seule ..
Bienvenue à ce nouveau team sur le TPS 😎😎😎😎

J39 – Lundi 20 mars

Aujourd’hui départ du Raid 7 – après 2 Journées hébergement fort agréable et chaleureux , dans le Refuge des Oulettes , gardé par Emma et Philippe… merci à tous les 2 pour leur gentillesse et leur sens de l’accueil 😎😎😎 .

À 8 heures nous démarrons , avec soleil .. sur la pente en neige dure ( bon regel nocturne ) , qui monte raide au Col des Oulettes . Nico tient un bon embarras gastrique qui finalement , avec des hauts et des bas , ne va pas le quitter de toute la semaine . Ça ne l’empêche pas d’avancer 😉 . On enchaine par descente versant Espagnol et remontée cool au Col d’Aratille ( 2619 ) . On y fait longue pause casse croûte, au chaud soleil , sans un brin de vent .

Pour fin De journée, deux groupes se forment :
– Thomas et Francis qui vont gravir en passant le Pic Alphonse Meillon ( 2930 ) course recommandée à Skis – belle et longue pente – approchant les 40 degrés sur la fin – et magnifique panorama depuis le sommet .
– tout le reste du team ( Marion , Sophie , Antoine, Nico , Gerard ) , opte pour descente directe et farniente au Refuge Wallon . Étape cool bien que Refuge un peu beaucoup vieillot – mérite une franche rénovation.. Fin d’après c’est apéro pour tous sur la terrasse encore ensoleillée. On découvre le ” communard ” ( Je vous laisse deviner ce qu’est ce breuvage 😉😉😉 ).

J40 – Mardi 21 mars

Meteo un peu moins certaine – mais finalement ça passe Okayyy , malgré ciel légèrement voilé , on perçoit un front de perturbation qui rentre par le Sud .

Une très belle étape qui monte d’abord au Col De La Fache (2644) . Rythme régulier et bien tenu par tous – on met 3 heures pour atteindre le Col . La descente derrière dans le barranco De Camplo Plano est un vrai régal , dans un superbe half pipe naturel , avec une neige assez dure mais facile à skier . Courte remontée au dessus de l’Ibon De Campo Plano et on atteint rapidement le Refuge De Respumoso . Énormes escaliers de secours en beton qui ont comme fonction primaire la protection du ref contre les avalanches , car il est pile poil dans l’axe du Barranco De Respumoso !!!

Après bonne pause casse croûte, 3 vaillants gaillards ( Nico , Thomas et Francis ) partent tenter le Balaitous en passant par la brèche Latour . Belles pentes assez raides tout du long et vers la fin on laisse les Skis pour attaquer le très raide couloir qui monte à la brèche ( compter 45 à 50 degrés – et certainement plus pour franchir la corniche de sortie) . Il y a de bonnes traces et nous les suivons , sauf qu’au milieu de couloir les traces s’arrêtent et envoient pour la suite dans le rocher . Il y a là 1 ou 2 longueurs certainement faciles , mais nous n’avons pas de corde et sommes pas équipés alpi. Sage décision est donc prise de taper le demi tour , environ 80 mètres sous le seuil de la brèche .

Soirée cool au refuge malgré des gardiens un peu rustres et un accueil / service a minima 😏😏😏 .

À noter que le gardien s’appelle Ursi Abajo et est une ancienne gloire de l’alpinisme Espagnol … à grimpé dans sa jeunesse avec les meilleurs ( frères Ravier , Raymond Despiau , P. de Bellefon … ) et à son actif quelques belles premières ( face Nord Hivernale du Piton Carre , voie Carnavalera aux Mallos De Riglos … )

Une belle partie de ” Uno ” , en dégustant la Sangria locale , pour nous mettre en appétit avant le repas du soir , pas vraiment au top et servi par un fenestron — vite refermé …

J41 – Mercredi 22 mars

Le front mauvais arrive , avec ciel voilé et grosses masses nuageuses sur le Sud – Ouest !! On démarre quand même direction le sommet des Frondellas .. mais on s’aperçoit rapidement que cette option est incertaine , à cause de la Meteo , et ce serait pas trop De crapahuter sur les crêtes , avec crampons + grand vent + no visibilité – à plus de 3000 mètres ) . Décision donc prise , environ 45 minutes après le départ , de faire demi-tour et emprunter l’itinéraire si passe par le bas dans le Barranco . On a eu du nez car en effet le mauvais nous rejoint en milieu de journée et on va faire une grande partie de la traversée dans le grand blanc – une fois De plus grand merci à boussole + GPS ..

D’où les morceaux variés de notre parcours pour rejoindre le Refuge d’Arremoulit :

1 – descente du Barranco, essentiellement avec les Skis sur le sac , en marchant sur le GR . On suit d’ailleurs une compagnie de militaires de montagne , qui ont passé leur nuit sous la tente , à côté du Refuge .

2 – À l’altitude de 1800 , on bifurque à droite par sentier qui monte vers les Lacs d’Ariel . Ce sentier traverse une barre rocheuse et nous permet d’atteindre le vallon des Lacs d’Arriel . Pause casse croûte vers 2000 , avant de remettre les Skis … le gros mauvais arrive sur nous et on commence à prendre la neige !!!

3 – remontée de ce vallon – avec passage de pente très raide en neige dure , sur plus de 150 mètres. Concentration maximum dans toute l’équipe, le dérapage incontrôlé n’étant vraiment pas recommandable . Tout le monde s’en sort avec maestria.

4 – navigation difficile dans le white out total – jusqu’au grand lac d’Ariel ( sommes contents de le trouver enfin )

5 – on traverse ce lac bien gelé et il ne nous reste plus qu’à suivre le raide mais facile vallon qui nous monte au Col du Palas ( 2515 )

6 – gros mauvais au Col – neige et vent — on traine pas pour enlever les peaux . Rapide descente pour atteindre le Refuge Arremoulit – pour nous tout seuls .

Soirée très cosy , malgré basses températures.. on arrive à allumer le poêle.. et on apprécie un max , tandisUe dehors c’est la tempête . Le vent réussira même à déplacer 2 Skis De plusieurs mètres … on mettra demie heure à les trouver !!!! Burk burk

J42 – Jeudi 23 mars

Attention aujourd’hui on rentre dans le dur . En effet il a neige et vente fort toute la nuit. Et quand on se lève ça se calme un peu mais on constate environ 40 cm De fraîche , et beaucoup plus dans quelques zones d’accumulation .

On démarre donc comme prévu, vers8:00 , sans visi , par une descente un peu raide sur eperon . Pour la suite , la pente qui monte au Col d’Arrius nous paraît trop chargée , pour une pente supérieure à 30 degrés sur bien plus de 100 mètres . Courte tentative exploratoire et on décide rapidement de pas passer par le bas = via le lac et le barrage d’Artouste . Et là pas facile : première tentative = contournement par rive gauche > but again car pentes encore tres raides et expo… tentative nr 2 = contournement du lac par la droite – bingo ça passe. Heureusement aux baraquement du barrage on trouve un guidos local ( Thomas Berges De Laruns ) qui nous donne le bon tuyau = passer par le Col du Lurien . On s’y engage presto et cela s’avère être le bon passage , malgré un court passage raide en traversée descendante , vite franchi et sans encombres 😎😎😎. Au bout du film on arrive à Fabrèges vers 16heures , donc beaucoup trop tard pour monter à Pombie .

On élabore rapidement un plan B ,qui s’avère excellent — en montant dormir au Col du Pourtalet ( bel Hotel sympa – 3 stars 😉😉😉 )

Super soirée cocooning dans cette auberge confortable — et vraiment recommandable ..

J43 – Vendredi 24 mars

Traversée du Pourtalet au Somport : une étape magique , magnifique .

Lever à 5 heures – départ à 6:00 .. au petit jour . Il y a du grésil et on y voit pas trop au début de la journée , mais ça va progressivement s’éclaircir.

Les différents moments forts :

1 – montée au Col d’Aneou

2 – descente à la Cabane de la Glere

3 – remontée au Col des Moines , avec soleil et vue magnifique sur le Pic du Midi d’Ossau .

4 – courte descente côté Espagnol à l’Ibon De Escalar

5 – remontée au Pic De Belonseiche et en suivant on parcours la crête frontière , avec crampons et Skis sur le sac , en plein ciel – jusqu’au Col d’Arnousse

6 – Belle galère pour terminer avec une descente supposée “facile” mais qui est en fait un ravin raide et sans neige …

Finalement c’est à 16:00 – fourbus et très contents , que nous arrivons au Col du Somport – et retrouvons l’auberge Aysa … qui nous attend comme prévu ..

Une fin en beauté pour ce Raid 7 qui aura été une très belle aventure !!! 😎😎😎

Bravo aux deux nanas qui ont courageusement tenu la distance et à toute l’équipe …

Top